Rechercher
  • mtcoachingempire8

POURQUOI J'AI UN GROS VENTRE ?

Dernière mise à jour : 15 févr. 2021

Dans cet article, je vais t'apporté toute les raisons qui te mène à avoir un gros ventre !


1. Après l'accouchement



Si tu es une femme, généralement après une grossesse, ton ventre est encore volumineux parce que l’utérus n'a pas repris sa place n'y sa dimensions initiales. Ta peau du ventre peut être marquée de vergetures, d'une ligne brune médiane. Et si ton ventre peut être un peu mou c'est parce que tes muscles abdominaux manquent de tonicité.

Je te conseil : d’être patiente, d’avoir une alimentation équilibré en fruit, légume, protéine et diminué les féculent. Evitez les aliments trop gras, sucré et salé et faite deux à trois séance de gainage, et d’abdominaux par semaine. De plus, travaillé ton diaphragme grâce à une exercice que l'on appel : " Le vacuum", te permettra de renforcer ta ceinture abdominale et affinera à coup sûr ! Ta silhouette !





2. La mal bouf (aliment gras, sucré salé)





Tout le monde ressent un grand plaisir à manger des aliments hypercaloriques (beaucoup de calories). L’euphorie que tu ressens en mangeant des aliments contenant une quantité importante de gras et de sucre est causée par ton cerveau. En effet, depuis des millénaires, nos ancêtres se nourrissaient de la nourriture qu’il trouvait et qu’il chassait, qui était principalement de la viande et d’autres gras animal. Cependant, de nos jours, cette dépendance est accentuée par les industries de la malbouffe qui ne cesse de proposer une très grande gamme d’aliments extrêmement riche en lipides (gras) et en sucre à faible coût.

Cette mal bouf engendre des phénomènes purement mécanique. On assiste dans ce cas à une dilatation des organes. Ils deviennent trop gros, trop lourds, ils chutent vers le bas. Une fois descendus, les organes exercent une poussée vers l’avant. C’est le gros ventre assuré !

Cependant, si ce genre de situation reste exceptionnel, il n’est pas dangereux de consommer ces aliments. C’est-à-dire 2 à 3 fois par mois. Sur le plan psychologique, cela sera liée à une récompense et sure le plan physiologique tout rentrera dans l’ordre après quelques heures, mais quand cette habitude devient quotidienne, tu risques d’avoir ce gros ventre, pour très longtemps.

Toutefois, puisque notre société nous pousse constamment à aller plus vite, être toujours plus performant et que nos carrières prennent de plus en plus de place, nous n’avons (ou ne prenons plutôt) plus le temps de cuisiner pour soi-même et/ou pour la famille.

C’est justement par ce manque de temps que plusieurs adultes et adolescents consomment exclusivement de la malbouffe. Lorsque nous parlons de malbouffe, nous parlons évidemment des repas de restauration rapide, des frites, du poulet frit, des hamburgers des restaurants, etc.

En mangeant régulièrement (plus de 2-3 fois semaine), tu maltraite énormément ton organisme.

De plus, ce n’est pas parce que tu ne prends pas de poids en mangeant ces aliments ou encore que tu es mince/maigre que ta santé est meilleure pour autant.

En effet, en adoptant cette alimentation, de façon régulière, tu mets ta santé en danger sur différent plan notamment sur :

- La prise de poids

- L’augmentation des risques de souffrir d’un surplus de poids ou d’obésité

- L’augmentation des risques de diabète


Je te conseil : De te faire plaisir 2 à 3 fois par mois de façon raisonnable, tout en ayant une activité physique régulière et une alimentation saine et équilibré.



3. La dépendance au sucre





Le carburant principal de ton organisme est le glucose. Ton organisme à deux possibilités pour s’en procurer. Soit il le fabrique à partir des graisses stockées dans les tissus adipeux, soit il se le procure lorsque nous consommons des aliments contenant des glucides, sucres, fruits, féculents, légumineuses etc… qui seront métabolisés en glucose pendant la digestion.

Cette augmentation de la glycémie absorbé par ton corps nomme l’hyperglycémie, elle a lieu lorsque l’on dépasse le seuil de glycémie normale qui est d’environ 1g/litre de sang. A l’inverse, lorsque la glycémie descend trop bas (environ 0.5g/l) on parle donc d’hypoglycémie.


Par exemple : Si tu mange un fruit dont l’indice glycémique est bas (30), ton hyperglycémie sera très faible. En revanche si tu consomme du pain blanc ou autre sucrerie (indice de 80) ton hyperglycémie sera forte et le pic pourra atteindre 1.70g / litre.

Lorsque le taux monte, un mécanisme de régulation va se mettre en place. Le pancréas va sécréter une hormone que l’on appelle insuline qui aura le rôle de faire baisser ta glycémie. De plus, elle est aussi responsable du stockage des graisses en réserve. Donc, plus ta glycémie est haute, plus le pic du sucre dans ton corps sera élevé, plus le pancréas devra sécréter d’insuline pour réguler ton corps.

Donc si tu à tendance à prendre du poids c’est que dans un premier temps, tu dois surement souffrir d’un dysfonctionnement pancréatique. En effet, avec les années plus tu consomme d’aliments à indice glycémique haut, plus tu sollicite ton pancréas à sécréter une dose massive d’insuline pour faire face à l’hyperglycémie et plus tu vas le fatigué ! De ce fait son efficacité va s’affaiblir et tu seras directement touché par la prise de poids !

Dans un second temps, ton corps va développer une dépendance au sucre. En effet, le sucre que tu consomme libère des morphines endogènes ou peptides opioïdes. Ainsi, il active certaines zones du cerveau, dont celles qui sont associées au plaisir et à la récompense. Lorsque tu prive ton organisme alors que tu est fortement accro au sucre, tu vas ressentir une sensation de manque car ton organisme a peu à peu développé une forte dépendance aux produits sucrés.

Nombre de professionnels de l'alimentation sont persuadés que l'addiction au sucre touche principalement les personnes qui ne mangent pas de façon équilibrée et qui sautent souvent des repas. Les insomniaques et les personnes aux horaires décalés ont tendance à être plus accros au sucre que les personnes qui mangent et dorment à heures régulières la plupart du temps. Et voilà comment on prend du poids avec l’âge …

Cela veut bien dire que ton mode alimentaire vas te conduira soit à prendre du poids soit à en perdre. N’oublie pas que c’est la qualité de ce que tu mange et non la quantité qui en est responsable. Il faut bien comprendre que c’est la nature des glucides qui va induire ou non le stockage des graisses.


Je te conseil donc :

- De ne jamais sauter les repas

- De manger à heure fixe

- D’avoir une alimentation équilibrée

- De consommer plus de légumes à chaque repas

- De consommer des légumes verts, des aubergines, du curcuma, des épinards, des endives

- De consommer des grenades, des kakis

- De consommer du piment fort (si tu peux en consommer !) du gingembre, du cumin, de l’ail, de l’oignon

- De consommer du citron, du vinaigre de cire de pomme, des petits fruits, certaines pommes

- D’avoir un sommeille de bonne qualité

- Trouver une autre source de plaisir que le sucre comme : une activité sportive, sortir entre amis ou avec la famille développer une relation amoureuse.


4.L'alcool !



Même si tu adopte une alimentation saine et équilibrée, tu auras du mal à perdre du poids tant que tu prendras de l’alcool sous forme de cocktail. (vin, bière ou de liqueur)

Selon les scientifiques, l’alcool aurait une influence sur la prise de poids, car il réduit la capacité de l’organisme à éliminer les graisses. En effet, les recherches prouvent que les boissons alcoolisées sont très caloriques. Donc, même si tu évite les pâtisseries et les charcuteries, mais que tu boit de l’alcool, à coup sûr, tu cumuleras des calories. De plus, l’énergie apportée par l’alcool est stockée dans l’organisme car elle n’est pas utilisée pendant les efforts physiques et mentaux, c’est l’une des raisons pour lesquelles l’alcool fait grossir ou ralentit ta perte de poids.

L’alcool ouvre l'appétit, même consommé avec modération. Ce qui induit que de façon inconsciente, tu seras amené à manger un peu plus que d’habitude.

D’autant plus qu’en buvant des boissons alcoolisées, tes préférences culinaires se tournerons vers le fromage et les charcuteries. En plus des calories apportées par l’alcool viendront s’ajouter les protéines et les lipides en abondance du fromage et des charcuteries ! Le combos ultime pour prendre du ventre !

Je te conseil donc:

- De limité au maximum ta consommation d'alcool.

- Pour que petit à petit, tu puisse t'en détacher afin d'optimiser ta perte de poids.


5. La mauvaise digestion



La mauvaise digestion provient généralement par de mauvaises habitudes alimentaires ou de situations plus complexes comme :

- Des excès en terme d’alimentation ou/et d’alcool,

- Un trop plein d’air,

- Un dérangement gastro-intestinal,

- La prise de certains médicaments.

- Une maladie des organes de la digestion peut entraîner des problèmes de digestion. Parmi ces maladies, on peut citer : l’inflammation de l’œsophage et de l’estomac, une pancréatite, une tumeur gastro-intestinale ou du foie ou des voies biliaires.

- Rester souvent assis ce qui vas crée des pressions continue sur l’apperiel digestif et réduire son bon fonctionnement

- Une mauvaise efficacité de la sangle abdominale.

- Lanxiété et le stress ;

- Le tabac ;

- La consommation d’alcool ;

- La prise de repas copieux et d’aliments gras ou acides ;

- La consommation trop importante de viande qui ralentie la digestion


L’ensemble de c’est problèmes vont donc entrainer : une sensation gênante après le repas, une sensation d’avoir l’estomac trop plein des ballonnements ce qui à la longue va produire des dysfonctionnements de l’appareil digestif. Ainsi, ton corps ne pourra plus assurer le bon fonctionnement de sa digestion. Il sera constamment à lutter pour trouver une solution afin de régulé ton métabolisme. Cette effort se manifestera par des douleurs mais également par un gonflement étant causé par des toxines qui ne peuvent être libérer mais aussi par l’accumulation croissante du gras.


Je te conseil :


D’évitez : le lait entier, les fromages forts (bleu, roquefort, chèvre affiné, munster, livarot…), les viandes et poissons fumés, faisandés, marinés, la charcuterie grasse, les œufs durs ou cuits avec de la matière grasse, les viennoiseries, les pâtisseries au beurre, les pains aux céréales complètes, au seigle, les légumes secs (flageolets…), poivrons, choux, épinards en branche, les légumes crudités, ail et oignon, les épices fortes, les fruits crus ou acides, les fruits secs et oléagineux, les sauces grasses ou les fritures.


Privilégiez : les produits laitiers demi-écrémés ou écrémés, les viandes maigres (poulet, dinde), les poissons blancs, les œufs mollets, les céréales type boulghour, quinoa, épeautre…, les légumes pauvres en fibres irritantes (carotte, courgette épépinée, betterave, haricot vert, asperge,…), les fruits cuits ou très mûrs sans peau, ni pépins, les épices telles que le cumin, la coriandre, la cannelle ou le romarin.

Ne consomme pas trop « de sorbitol », présent dans les pruneaux et utilisé comme édulcorant dans le chewing-gum par exemple. "A fortes doses, c’est un puissant laxatif responsable de ballonnements".


6. La mauvaise posture (l’hyperlordose & être souvent assis)




Les courbures naturelles de la colonne vertébrale présentent parfois des exagérations. Notamment, l’hyperlordose qui est une accentuation de la lordose lombaire physiologique. Le bassin qui, est inévitablement entraîné en antéversion, c’est-à-dire qu’il bascule vers l’avant. Le ventre est alors propulsé dans la même direction. Dans ce cas précis, il est difficile une fois adulte de modifier la génétique, mais tu peux améliorer ta situation et surtout ne pas l’accentuer. On retrouve ce genre de problème lorsque l’on est trop souvent assis. En effet, être assis de façon prolongé vas conduire à une déformation de la courbe naturel de la colonne vertébral. Ce qui à la longue va entrainer le bassin vers l’avant et entrainera par la même occasion de la déformation de l’appareil digestif d’où l’accentuation d’avoir un gros ventre.


Première conseil : Il faut absolument travailler tes abdominaux en position courte, c’est à dire en contractions complètes sans jamais faire d’étirements. Il est fondamental d’expirer en rentrant puissamment le ventre pendant la contraction musculaire, de bloquer un instant cette contraction et de relâcher lentement en inspirant. Quand tu travailles les abdominaux, en même temps que tu rentres le ventre et que tu expires, imagine que tu essaies de te retenir de faire pipi le plus fort possible. Cela t’aidera à mieux contracter les muscles profonds du périnée et le transverse !

Deuxième conseil : travailler les paras vertébraux lombaires en position longue. C’est à dire en gainage. Par exemple, si tu utilise le banc à lombaires en remontant le buste, ne dépasse jamais les 180 ° puis, marque un léger temps d’arrêt en position haute et relâche complètement en soufflant. Ce qui te permettra de sollicité l’ensemble de la sangle abdominale et améliorera ta station debout.

Troisième conseil : étirer le psoas iliaque. En effet, ce muscle fléchisseur de la cuisse sur le bassin favorise malheureusement l’hyperlordose lombaire. Ses insertions sur la face antérieure des vertèbres lombaires tirent ces dernières vers l’avant et entraînent par conséquent une antéversion du bassin, donc un gros ventre.


En conclusion :

- Travaille les abdominaux en position courte

- Travaille les muscles paravertébraux lombaires en position longue

- Assouplis les psoas iliaques



7. Le maque d’activité physique (sédentarité)





L'obésité et l'activité physique dépendent l'une et l'autre. En effet, une activité physique régulière aura de nombreux bienfaits. Cependant, le plus important restera toujours l’alimentation. Car faire du sport pendant 2h puis ne pas savoir manger par la suite, revient à n’avoir rien fait !


8. Le manque de sommeille



La privation de sommeil induit une augmentation de la sécrétion de ghréline et une diminution de la sécrétion de leptine. Ces deux hormones sont connues respectivement pour stimuler l'appétit et calmer la faim. C'est ainsi que dormir peu incite à manger davantage. Cette constatation a notamment été observée chez des volontaires ayant détaillé leurs habitudes de sommeil : la réduction du temps de sommeil de 8 à 5 heures s'accompagne d'une augmentation de 3,6% de l'indice de masse corporelle (poids sur la taille au carré). Plus généralement, le poids augmente proportionnellement à la diminution de la durée du sommeil.


9. L’âge.



Des phénomènes physiologiques comme la ménopause chez les femmes et L'andropause chez les hommes sont également facteur de prise de poids. Généralement à partir de 45 ans, l'andropause peut se manifester par une diminution d'appétit sexuel et des problèmes érectiles.

Les hommes atteints d'andropause peuvent également souffrir d'insomnie, d'une prise de poids et de sudation excessive, auxquelles s'ajoute une baisse générale de tonus.

Quant aux femmes ayant atteins la ménopause, elles sont sujet à la perte de masse musculaire, de dérèglements hormonaux et de problème de répartition des graisses.

Peut importe ton âge, et ta situation il n’est jamais trop tard pour t’y mettre ! Mais plus tôt tu commenceras à te prendre en main plus tôt tu auras tes résultats !


A présent tu connais toute les raisons qui t’amène à avoir un gros ventre. Donc si tu souhaite te prendre en mains, demande ton programme gratuit de 7 jours. Mais si tu souhaite allez plus loin alors n’hésite pas à me contactez et je t’apporterais le coaching qui te correspond !


M.T COACHING EMPIRE



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout